Qu’est que les « Bividendes » ?

Qu’est que les « Bividendes » ?

Dans le monde des monnaies virtuelles, de nouveaux termes voient le jour à longueur de temps. La créativité est de mise. En début d’année 2022, la Bividende pointe le bout de son nez. Une nouvelle manière de rémunérer les actionnaires. La contraction entre « bitcoin » et « dividende ». On vous explique tout !

Partager :

Une première mise en place en 2022

Si l’idée date, elle est désormais mise en place par la société côtée en bourse BTCS . Elle propose de verser 5 cents par action en cash ou en bitcoin à la mi-mars. La société, spécialisée dans les infrastructures et technologies de blockchain,  profite de l’appétit des investisseurs pour la cryptomonnaie. 

C’est un pari pour BTCS, dont l’idée date de 2015 avec l’achat des droits de bividend.com. En effet, la société possède des bitcoins dans son bilan et sont actuellement jugés inactifs. Les Bividendes seraient donc l’occasion de faire circuler cette cryptomonnaie en parallèle de leur stratégie offensive sur les ethereum. Maintenant, reste à savoir si les actionnaires se lanceront dans les Bividendes ou préfèreront du « cash ».

Les Français et les Cryptomonnaies

Cette information sur les Bividendes nous permet aussi de faire un micro zoom sur l’usage des cryptomonnaies par les français. En France, quelques 8% des Français ont déjà investi dans les cryptomonnaies, contre seulement 6,7% dans les actions, selon une étude de KPMG France. Le bitcoin remporte la mise avec 49% d’utilisateurs, devant l’ether (29%). Les NFT ne représentent eux seulement  2% des investissements avec encore l’effet de la nouveauté et la difficulté de compréhension du grand public. 
A noter aussi que près de la moitié (46%) des investisseurs ont moins de 35 ans. Et si la bourse semble réservée à des personnes d’un certain  milieu, ce n’est pas le cas des cryptos : 37% des investisseurs déclarent gagner moins de 18 000 euros par an de revenu.

L’arrivée des Bividendes offre de nouvelles opportunités et de nouvelles questions sur le marché boursier !

Un service d'accompagnement patrimonial à Lyon à vos côtés

Vous souhaitez en savoir davantage sur la holding patrimoniale et ses atouts pour optimiser votre patrimoine ? Excellis Patrimoine répond à toutes vos questions

Découvrir d'autres sujets qui pourraient vous intéresser

Chute de la Bourse et impact sur les épargnants

chute bourse impact epargnants

CHUTE DE LA BOURSE ET IMPACT SUR LES ÉPARGNANTS

Depuis l’apparition de la crise du Covid-19 en mars dernier, le marché boursier connaît un vent de panique sans précédent. La Bourse vit ainsi une chute historique avec une baisse concomitante du prix du pétrole. Quels sont les risques de la chute des marchés boursiers sur les épargnants ? Faut-il miser sur d’autres placements plus durables pour son épargne ? On vous dit tout dans cet article

Partager :

L’AMF tire la sonnette d’alarme après sa présentation de la cartographie des marchés boursiers

Le 2 juillet 2020, l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) a fait une présentation exhaustive des marchés financiers en 2020 et de leurs risques respectifs. L’Autorité attire le regard sur les dangers d’une instabilité financière générale. Les marchés boursiers sont aujourd’hui très fluctuants et pourraient subir une nouvelle correction très prochainement. Cela est dû en grande partie à la crise du Covid-19 et à la dégradation financière que connaissent de nombreuses entreprises.

Pour l’AMF, tous les secteurs sont aujourd’hui au rouge ou à l’orange. Tous, excepté un seul : le collatéral. Autrement dit, tous les actifs et liquidités remis par le débiteur au crédit pour couvrir les risques liés aux transactions négociées entre les parties. Si la gestion de la relance post-Covid 19 pose toujours des questions, cela est d’autant plus crucial pour les épargnants.

Crise des marchés boursiers, vulnérabilité et risque d’insolvabilité

Nombreuses sont les entreprises à s’être endettées pour faire face à la crise sanitaire sans précédent que nous connaissons. Cependant, puisque leurs revenus ont chuté et qu’elles ont contracté des prêts, ces entreprises font face à un risque important d’insolvabilité. Cela accroît d’autant plus leur vulnérabilité sur le marché financier et boursier. Des vagues de dégradation de notation les guettent au tournant, avec une difficulté généralisée à faire front. A cela s’ajoute l’endettement public, avec un risque accru dans la zone européenne.

Le fait de recourir massivement à la dette, qu’elle soit de marché ou bien bancaire, constitue une vulnérabilité sur le moyen terme. Cela induit une nécessité de faire face à ces enjeux en optant pour des financements basés prioritairement sur des fonds propres. La transition verte est également en marche, avec les défis qu’elle impose

Covid-19 et chute boursière : conséquences concrètes pour les épargnants

C’est bien connu, les épargnants français sont frileux quand il s’agit de prendre des risques avec leur épargne. Ils privilégient généralement les placements qui rapportent peu mais qui sont également peu risqués. Or, les placements peu risqués sont forcément moins soumis aux risques liés à la chute des marchés boursiers. Il est donc possible d’en conclure que les épargnants ne seront en règle générale que peu impactés par ces événements récents.

Quant aux assurances-vie, il nous faut distinguer deux cas. Dans le premier cas, les épargnants ont misé sur un contrat au fonds en euros, auquel cas il n’y aura pas d’impact significatif. Dans le second cas, les épargnants ont choisi un contrat en unités de compte. Les fonds sont donc investis sur des supports financiers, ce qui entraîne un risque important de perte d’argent lorsque les marchés vivent une crise comme celle que nous connaissons.

Pour les épargnants qui possèdent un Plan d’Epargne en Actions (PEA), les conséquences d’une chute des marchés boursiers sont importantes. Mais les épargnants qui investissent dans ce type de placement savent déjà à l’avance que la Bourse est volatile.

Chute de la Bourse : conseils à appliquer pour les épargnants

Vous souhaitez épargner mais vous ne savez pas si le moment est propice ? Voici quelques conseils à appliquer en guise de boussole pour décider au mieux de vos investissements :

  • si vous investissez pour la première fois, ne placez pas votre argent sur des supports à haut risque
  • ne vendez pas certains titres qui vous paraissent avoir perdu de la valeur. Un risque majeur serait de céder à la panique et de le regretter par la suite
  • n’achetez pas des offres qui semblent alléchantes à prime abord. De même, certaines valeurs comme le diamant ou l’or peuvent apparaître comme très intéressantes mais sont susceptibles de vous faire perdre des sommes importantes. Pour l’instant, nous vous conseillons de ne pas vous lancer dans ce type de placement
  • certaines valeurs conservent aujourd’hui leur positionnement avantageux. C’est le cas de l’énergie (notamment l’énergie verte), le développement durable et l’agroalimentaire
  • ne vous tournez pas vers les entreprises qui sont en phase de nationalisation, à l’instar de Renault et d’Air France KLM
  • ne chamboulez pas totalement votre portefeuille d’actions et jouez la carte de l’attente. Surveillez de près les entreprises qui garantissent une distribution sécurisée de leurs dividendes aux actionnaires.

Fonds ISR et développement durable : des placements de plus en plus privilégiés

Face à ces événements qui ont un impact notable sur les marchés financiers, nombreux sont les épargnants français à se tourner vers d’autres alternatives. Il s’agit notamment des fonds ISR (ou fonds investissement socialement responsable). De quoi investir son argent tout en faisant du bien à la planète. Investir dans un fonds ISR et solidaire ou un fonds comportant le label Greenfin est une solution pour contribuer à la finance durable tout en plaçant son épargne sans prendre de gros risques. Aujourd’hui, on constate que les salariés sont très intéressés par ce type de placement pour placer leur épargne salariale.

Tous les placements bénéficiant du label Greenfin sont une garantie pour les fonds d’investissement dans une démarche de transition énergétique et écologique. Le label exclue de son champ toutes les entreprises qui œuvrent dans les secteurs des énergies fossiles et nucléaires. Vous pouvez également opter pour certains produits de placement d’épargne solidaire. Ces derniers possèdent bien souvent le label Finansol qui récompense les produits possédant une utilité sociale élevée. On recense aujourd’hui 161 produits Finansol, ce qui représente plus de 10 milliards d’euros en termes d’encours. Ce type de produits connaît une hausse significative de la demande de la part des épargnants. Sur 10 ans, les encours pour ces produits ont augmenté chaque année de 23 % en moyenne.

Cabinet de conseil en gestion de patrimoine à Lyon, Excellis Patrimoine se tient à votre disposition pour vous accompagner pas à pas dans votre projet de placement d’épargne.

Un service d'accompagnement patrimonial à Lyon à vos côtés

Vous avez une question ? Un projet ? Ou un besoin en particulier ? L’équipe Excellis vous conseille. 

Découvrir d'autres sujets qui pourraient vous intéresser

Investissement en fonds éthique et appellations ESG / ISR

Investissement en fonds éthique et appellations ESG ISR
Investissement-en-fonds-éthique-et-appellations-ESG-ISR

INVESTISSEMENT EN FONDS ÉTHIQUE ET APPELLATIONS ESG / ISR

Aujourd’hui, nombreux sont les investisseurs à être sensibles à l’enjeu du développement durable. L’ISR, ou investissement socialement responsable, se base sur des critères financiers et éthiques classés dans trois catégories réunies sous l’appellation ESG (environnement, social et gouvernance). Qu’en est-il vraiment de ces appellations et quels sont les contours de l’investissement en fonds éthique ? Eclairage avec Excellis Patrimoine

Partager :

L’ISR, l’investissement responsable face aux enjeux du développement durable

Le développement durable est de plus en plus placé au cœur des démarches en matière d’investissement. Tendant à répondre aux nécessités d’aujourd’hui, le développement durable souhaite permettre aux générations futures de pouvoir répondre aux leurs. Ainsi, l’investissement socialement responsable (ISR) s’inscrit dans cette dynamique de sensibilisation, que ce soit vis-à-vis des futurs investisseurs comme des pouvoirs publics de manière plus globale.

Créé en 2016 par le ministère des Finances, le label ISR permet aux épargnants de choisir des investissements durables et responsables, d’après un strict cahier des charges. Plus concrètement, le label ISR nécessite de sélectionner au préalable des structures qui remplissent les critères de l’appellation ESG. L’entreprise sélectionnée doit donc accorder une attention spéciale à l’impact de son activité sur l’environnement (avec une consommation optimisée notamment) ainsi que sur l’impact social de sa structure. L’entreprise est donc en principe très attachée aux droits de ses salariés, avec une gouvernance transparente (notamment en matière de droits des actionnaires et de rémunération). Aujourd’hui, nombreuses sont les entreprises à attacher une importance particulière à l’anti-gaspillage et aux relations de qualité avec les différents partenaires.

Contours du fonds d’investissement socialement responsable

Le tout premier fonds ISR date de 1971 et est l’oeuvre de deux pasteurs qui souhaitaient investir dans des entreprises prônant la paix et n’utilisant pas d’armement. Au-delà des indicateurs financiers classiques, les fonds ISR établissent la valeur des investissements en prenant en compte des performances également extra-financières (environnementales et sociales notamment). On distingue plusieurs types de fonds ISR, avec un choix qui sera le fruit de plusieurs facteurs.

  • l’organisme de placement collectif (OPC). On en dénombre de deux sortes : les sociétés d’investissement à capital variable et les fonds communs de placement
  • le fonds d’exclusion. Il s’agit d’exclure de fait certaines entreprises qui ne suivent pas les critères ISR. Certains secteurs sont donc forcément exclus de ce fonds. La difficulté réside ici dans le fait que l’exclusion de certaines entreprises restreint forcément la possibilité de diversifier les placements
  • le fonds dit « Best in class ». Il s’agit de mettre prioritairement en avant les entreprises faisant preuve des convictions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) les plus élevées. Ce type de portefeuille permet une grande diversification et est attrayant financièrement. Il n’est pas ici question d’exclure certains secteurs
  • le fonds dit « Best effort ». Dans la même lignée que le fonds « Best in class », l’approche du « Best effort » s’inscrit dans une sélection rigoureuse des critères ESG, tout en valorisant les structures qui améliorent leurs pratiques. L’intérêt de cette stratégie est de privilégier les entreprises qui n’ont pas un profil ISR parfait mais qui ont tout de même un potentiel d’amélioration important.

Critères de l’appellation ESG et investissement responsable

Les critères ESG constituent des points de repère pour les entreprises désireuses de respecter l’environnement.

Critère environnemental

Ce premier critère prend en compte plusieurs éléments, notamment le traitement des déchets. Quel positionnement est choisi par l’entreprise dans le recyclage des déchets et quelles initiatives sont mises en place pour réduire l’émission de gaz à effet de serre ? Le critère environnemental tient également compte des contours de la consommation énergétique dans l’entreprise. Quand un produit réduit son impact sur l’environnement pendant sa durée de vie, il est considéré comme respectueux de l’environnement.

Critère social

Le critère social concerne principalement l’univers du travail et les conditions dans lesquelles les travailleurs évoluent dans l’entreprise. Quel niveau de dialogue s’instaure entre les collaborateurs et leur hiérarchie ? Une entreprise qui respecte le critère social de l’appellation ESG est une structure qui fuit tout élément de discrimination sous toutes ses formes et qui met un point d’honneur à respecter chaque salarié. Il s’agit aussi d’une structure dans laquelle la représentation des femmes et des hommes est équitable, sans oublier l’emploi des salariés en situation de handicap.

Critère de gouvernance

Parler de gouvernance dans une entreprise revient à traiter du niveau de transparence dans les comptes de la société. La rémunération des dirigeants de l’entreprise et les rétributions aux actionnaires doivent être transparents. Une entreprise dans laquelle on relève une trace de corruption ne remplit pas ce critère de gouvernance. Une entreprise durable devra également disposer d’un conseil d’administration totalement autonome.

Critères ESG : comment faire pour les mesurer ?

Comment faire pour mesurer les critères ESG ? Le premier élément qui permet d’analyser ces critères concerne les rapports communiqués par les entreprises. A partir de ces documents, il est possible de réaliser un reporting sur les mesures prises par la structure, dans le sens d’un meilleur respect de l’environnement. Quel est le degré d’importance et de prévalence de ces actions en matière d’intégration des critères ESG ? Ces différents rapports mettent également en lumière la stratégie adoptée dans le cadre de la politique d’ISR, ou d’investissement socialement responsable.

Certains groupements ont décidé de créer des indicateurs de performance permettant d’obtenir des résultats objectifs et très parlants. C’est ainsi que des groupes associatifs ont pris la décision de créer une grille ESG regroupant plusieurs indicateurs concrets sur lesquels s’appuyer au moment de l’analyse. Cette grille permet notamment d’avoir une idée de la position des salariés quant à leur travail au quotidien dans l’entreprise. Il s’agit aussi de savoir quelle est la part des femmes à des postes élevés et à haute responsabilité. Combien d’heures de formation par an chaque salarié fait-il dans l’entreprise ? Quel est le volume de gaz à effet de serre émis par l’entreprise dans le cadre de son activité ? Quelle est l’empreinte carbone de tel produit pendant son cycle de vie ? Autant d’interrogations qui trouvent des réponses grâce à cet outil très utile et pertinent.

Vous souhaitez obtenir des informations plus précises sur l’investissement en fonds éthique ? Cabinet en gestion de patrimoine indépendant à Lyon, Excellis Patrimoine se tient disponible pour vous accompagner pas à pas dans votre projet.

Un service d'accompagnement patrimonial à Lyon à vos côtés

Vous avez une question ? Un projet ? Ou un besoin en particulier ? L’équipe Excellis vous conseille. 

Découvrir d'autres sujets qui pourraient vous intéresser

Les meilleures opportunités de placement en 2020

meilleures opportunités de placement en 2020

LES MEILLEURES OPPORTUNITÉS DE PLACEMENT EN 2020

En 2020, quelles sont les meilleures opportunités de placement qui s’offrent à vous ? Comment faire pour éviter les principaux risques et gérer parfaitement votre patrimoine en faisant les bons choix ? En la matière, les possibilités de placements sont nombreuses : immobilier, livrets d’épargne, actions… Tour d’horizon des opportunités favorables de placement qui s’offrent à vous en 2020.

Partager :

Les actions et obligations : bonnes opportunités de placement en 2020

En 2020, tous les indicateurs montrent que les investissements dans les actions et les obligations seront favorisés. Cet engouement pour les actions est en partie dû à la bonne santé de la Bourse. L’indice CAC 40 est quasiment à son apogée depuis plus de 12 ans, ce qui annonce de fortes perspectives pour cette année 2020. Encore faut-il savoir trouver un équilibre raisonné entre actions et obligations pour permettre à l’association risque/performance d’être optimisée.

Pour bien diversifier votre épargne, privilégiez un portefeuille diversifié avec quelques unités de comptes investies en partie ou en totalité dans des actions. Au regard de la rentabilité attendue des actions en 2020 (accentuée par la prochaine élection américaine en 2020), un fonds réparti pour moitié entre obligations et actions devrait permettre des performances annuelles de 3 % au minimum.

L’investissement dans la pierre : une valeur sûre

Pour diversifier votre épargne et faire en sorte que votre patrimoine soit le mieux géré possible, vous pouvez cibler quelques placements financiers dans le secteur de l’immobilier. La pierre-papier est une bonne solution en la matière et les parts de Société civile de placement immobilier (SCPI) sont généralement accessibles à partir de quelques centaines ou milliers d’euros. Cela rend l’investissement pierre papier facilement accessible aux épargnants.

Sachez que les rendements peuvent atteindre jusqu’à 5 % chaque année dans certaines régions, bien que ce type d’investissement ne soit jamais exempt de risque de pertes.

Livrets d’épargne en guise d’épargne de précaution

En 2020, les livrets d’épargne n’ont pas tous le vent en poupe. En effet, ces derniers ont une rémunération de moins en moins intéressante, à l’instar du livret A dont le taux va baisser au 1er février 2020 (passant de 0,75 % à 0,50 %). Le livret A est à réserver uniquement pour votre épargne de précaution et ne saurait se transmuer en un produit d’épargne en préparation de votre retraite tant son niveau de rémunération est faible.

L’objectif affiché du Gouvernement en 2020 est d’éviter au maximum que les épargnants placent leur argent sur les livrets d’épargne. Les autres produits d’épargne réglementés comme le LEP, le livret jeune et le PEL sont des placements intéressants. Ainsi, pour les personnes âgées entre 12 et 25 ans, le livret jeune est le meilleur placement aujourd’hui disponible sur le marché. Son taux varie en fonction des banques mais restera toujours supérieur au livret A. Les versements sont limités à 1 600 €.

Regain d’intérêt des livrets d’épargne fiscalisés en 2020

Au titre des meilleures opportunités de placement on trouve les livrets d’épargne fiscalisés. En effet, les taux d’intérêts des livrets d’épargne fiscalisés connaissent un regain depuis août 2019 bien qu’ils soient toujours peu intéressants pour de nombreux épargnants. On notera que le livret d’épargne est le seul produit d’épargne fiscalisé qui connaît un réel regain d’intérêt grâce à ses taux boostés qui le rendent attractif. Le compte à terme ne possède que peu d’intérêt pour les épargnants puisque ses taux d’intérêts risquent grandement de stagner encore pendant plusieurs années.

Les assurances-vie en 2020 : ce qu’il faut savoir

En 2020, les assurances-vie sont de retour et sont au cœur d’un véritable engouement de la part des investisseurs. Il est conseillé aux épargnants d’opter pour des contrats d’assurance-vie performants ou bien de changer de stratégie selon leurs choix de placements. Ils peuvent aussi choisir de répartir leurs fonds entre unités de compte et fonds euros selon le niveau de garantie voulue.

La SCPI en assurance-vie restera en 2020 un placement grandement privilégié en raison de son ration risque/rendement. Le fait de passer par l’assurance-vie diminue le niveau de risque, en comparaison avec l’achat de parts de SCPI en direct. Le rendement devra en principe se maintenir aux alentours de 4 % brut en 2020, ce qui est nettement supérieur à ce que proposent les livrets d’épargne notamment. Ce type de placement est une aubaine à saisir en 2020 mais ce projet doit s’accompagner d’une réelle expertise, par un professionnel de la gestion de patrimoine.

L’épargne salariale en 2020

En 2020, les salariés ont le choix entre plusieurs produits d’investissement. L’épargne salariale se positionne cette année comme un placement très attractif pour de nombreux salariés, pour peu que l’employeur verse un abondement suffisant.

La loi PACTE amène en 2020 les PER (plans épargne retraite) collectifs. Les PERCO se transforment en PER entreprises collectifs depuis l’instauration de la loi PACTE. Il en va de même des PERP dont la souscription prend fin en octobre 2020 avec une prise de relai par le PER individuel. Le PER individuel permet de sortir son capital à 100 %, bien que cela puisse avoir des conséquences qu’il est important d’envisager avec un conseiller patrimonial professionnel.

Grâce au PER, vous versez les sommes que vous désirez, à votre propre rythme. Les sommes épargnées se fructifient d’année en année pour devenir disponibles une fois que vous partez à la retraite. Cette épargne vous est ensuite reversée sous la forme d’une rente viagère, autrement dit un revenu régulier dont le montant est garanti à vie. Vous êtes ainsi assurés de bénéficier d’un complément de retraite, sans prendre de risque.

Actifs tangibles en 2020 : attentions aux fausses promesses

Non corrélés avec les marchés financiers, ces actifs sont matériels, physiques. Leur prise de valeur dans le temps est fonction de plusieurs éléments, notamment de leur niveau de rareté. En la matière, les arnaques sont nombreuses : comme les diamants d’investissement et les manuscrits.

Hormis les forêts et les vignobles, actifs recherchés, les autres ne sont pas forcément intéressants puisqu’ils ne permettent pas de faire des profits importants.

Vous souhaitez savoir quelles sont les meilleures opportunités qui s’offrent à vous en 2020 en fonction de votre profil d’épargnant et de vos besoins ? Gestionnaire de patrimoine indépendant spécialisé sur Lyon et la région de l’Ouest Lyonnais, EXCELLIS Patrimoine vous fait bénéficier d’un accompagnement sur-mesure.

Un service d'accompagnement patrimonial à Lyon à vos côtés

Vous avez une question ? Un projet ? Ou un besoin en particulier ? L’équipe Excellis vous conseille. 

Découvrir d'autres sujets qui pourraient vous intéresser

Loi de finances : les nouvelles opportunités de placement en 2020

loi de finances 2020 nouvelles opportunités de placement
loi-de-finances-2020-opportunites-placement

LOI DE FINANCES : LES NOUVELLES OPPORTUNITÉS DE PLACEMENT EN 2020

La loi de finances pour 2020 (loi de financement de l’Etat et de la Sécurité sociale) impacte tant les professionnels que les particuliers. Nombreux sont les domaines concernés : impôt sur le revenu, investissements dans certains produits de placement… Quels sont les changements majeurs opérés par cette loi de finances et quelles opportunités de placement saisir en 2020 ?

Partager :

FCPI et FIP : hausse de l’avantage fiscal

La loi de finances prévue pour 2020 prévoit une hausse de l’avantage fiscal aujourd’hui proposé à ceux qui investissent dans les FIP (Fonds d’investissement de proximité) et les FCPI (Fonds communs de placement dans l’innovation). Cet avantage passera ainsi de 18 % à 25 %, soit une nette amélioration de l’existant. Le taux continuera néanmoins d’être fixé à 18 % en l’attente d’une décision définitive par la Commission européenne. En effet il appartient à cette institution de donner le feu vert pour la mise en place de cette nouvelle défiscalisation.

Investissements Pinel et Censi-Bouvard : toujours de bons placements

La loi de finances pour 2020 n’a pas d’impact majeur pour tous les bailleurs qui souhaitent investir en loi Pinel ou Censi-Bouvard. Si vous souhaitez louer votre logement vide, vous pourrez toujours profiter de la loi Pinel en 2020. Il en va de même si vous souhaitez louer votre logement meublé en résidence : dans ce cas vous êtes concernés par le dispositif Censi-Bouvard. Le gouvernement ne prévoit aucun changement en 2020 pour ces types d’investissements qui restent toujours intéressants en matière de défiscalisation.

Rappelons que les réductions d’impôt peuvent atteindre 21 % pour le dispositif loi Pinel et 11 % maximum pour le dispositif Censi-Bouvard. Les conditions doivent néanmoins toujours être remplies par les contribuables pour leur permettre d’accéder à ces investissements.

Prolongation du dispositif Cosse jusqu’en 2022

La loi Cosse a encore de beaux jours devant elle : le gouvernement a en effet décidé de prolonger cette déduction jusqu’en 2022. Autrement appelé « Louer abordable », ce dispositif se substitue à la loi « Borloo ancien » et offre la possibilité à certains propriétaires bailleurs de réduire leur impôt jusqu’à 85 % au maximum.

Le montant du loyer pratiqué est pris en compte dans le calcul : plus le bailleur consent à le fixer bas et plus la déduction fiscale sera conséquente. On prend également en compte la zone où se situe le logement, en partant du principe qu’une zone à forte tension foncière donnera lieu à une meilleure défiscalisation pour le propriétaire bailleur.

Toutes zones confondues, la réduction fiscale reste toujours égale à 85 % si la gestion locative est confiée à une agence immobilière à caractère social ou à un organisme agréé. En ce sens, la loi de finances pour 2020 ne modifie pas la donne et permet toujours de tirer un bénéfice fiscal intéressant pour de nombreux ménages. A noter que le logement est toujours loué vide, comme résidence principale pour le locataire. Cette location est réalisée dans les conditions de ressources et de loyers identiques à celles de la loi Pinel, pour une durée égale à 6 ou à 9 ans.

Seule modification induite par la loi de finances pour 2020 : l’avantage fiscal permis par la loi Cosse est rattaché à une condition supplémentaire : celle de respecter un certain niveau de performance énergétique. Ce dernier n’est pas encore déterminé mais le gouvernement a prévu de le fixer par arrêté dans les semaines à venir.

Extension du dispositif Denormandie

Depuis le début de l’année 2019, le dispositif Denormandie fait l’objet d’une extension dont l’objectif affiché est de permettre un champ d’application plus étendu. Ainsi, ce dispositif concerne désormais tout le territoire des communes éligibles, et plus uniquement les biens immobiliers situés en centre-ville. La réduction d’impôt permise par l’investissement est ouverte aux logements anciens, ce permet à des ménages de bénéficier d’une défiscalisation en optant pour la rénovation de logements dans des communes inscrites au plan Action Cœur de Ville. Les travaux réalisés sur le bien représentent au moins 25 % du montant de l’opération (autrement dit du montant total des travaux et du prix d’achat), dans une limite de 300 000 €.

Mise en place d’une prime pour les travaux de transition écologique

Auparavant, les ménages qui entreprenaient de réaliser des travaux d’isolation ou bien des travaux destinés à la transition énergétique étaient gratifiés d’un crédit d’impôt (le fameux crédit d’impôt pour la transition énergétique, CITE).

Ma Prime Rénov’

Désormais, grâce à la loi de finances pour 2020, ce crédit d’impôt se transforme en une prime à compter de 2020 (appelée « Ma Prime Rénov’ »). Elle s’adresse en pratique aux 40 % des foyers les plus modestes. Les 40 % des foyers qui suivent bénéficient toujours du crédit d’impôt. Enfin, les 20 % autres considérés comme les plus aisés sont exclus du dispositif et ne percevront ni prime ni CITE. Il est également prévu qu’en 2021 ce crédit d’impôt disparaisse totalement pour laisser uniquement place au versement de la prime pour 80 % des ménages considérés comme les plus modestes. Les 20 % autres continueront donc à en être exclus

Une prime versée par l’ANAH

Plus concrètement, la nouvelle prime est versée par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) et est directement accessible en ligne. Le montant est déterminé en prenant en compte les économies d’énergie potentielles réalisées grâce aux travaux, en ajustant ce montant en fonction des revenus perçus par le ménage. La grande différence réside ici dans le mode de calcul du bénéfice financier : auparavant, le CITE était un taux unique qui s’appliquait au montant des travaux. Désormais, la prime permet de valoriser financièrement les travaux qui permettent de réaliser les économies les plus importantes et qui vont donc dans un vrai sens de transition énergétique.

La prime est versée aux ménages concernés dès la fin du chantier, en une seule fois contrairement au CITE qui était versé aux ménages une année après la fin des travaux. La perception de l’avantage financier est donc beaucoup plus rapide dans le cas de la nouvelle prime. Cela est forcément incitateur pour de nombreux ménages modestes, notamment dans la réalisation de leurs travaux d’isolation.

Gestionnaire de patrimoine indépendant spécialisé sur Lyon et la région de l’Ouest Lyonnais, EXCELLIS Patrimoine vous conseille au mieux pour mener à bien votre projet.

Un service d'accompagnement patrimonial à Lyon à vos côtés

Vous avez une question ? Un projet ? Ou un besoin en particulier ? L’équipe Excellis vous conseille.