Déficit foncier, du nouveau en 2023 !

Le déficit foncier, dispositif permettant aux investisseurs de réaliser des économies d’impôts, voit son plafond doubler en 2023. Il passe de 10 700 € à 21 400 €.

Partager :

Le déficit foncier, qu’est-ce que c’est ?

Vous êtes propriétaire d’un logement loué non meublé et vous relevez du régime d’imposition au réel ? Vous pouvez déduire certaines charges de vos revenus fonciers.  Essentiellement les frais relevant des travaux d’amélioration, de rénovation et d’entretien de l’habitat. Si le montant de ces charges est supérieur à vos loyers perçus, il y a alors déficit foncier. Cette part de charges supérieure à vos revenus fonciers vous permet de diminuer voire d’annuler ainsi le montant de votre impôt sur le revenu. Ce dispositif de réduction d’impôt a été mis en place par la loi Balladur en 1993.

Quel montant puis-je déduire ?

Jusqu’au 31 décembre 2022, le montant déductible annuel était de 10700 €. Mais ce dernier a été jugé insuffisant pour financer des travaux de rénovation énergétique bien plus onéreux. Aussi, pour inciter les bailleurs à rénover leur logement locatif, le montant déductible a été doublé pour atteindre 21400 € sous conditions, à compter du 1 er janvier 2023. Ce doublement a été adopté dans le cadre du second projet de loi de finances rectificative pour 2022. 

En clair, l’objectif est d’encourager les propriétaires à effectuer des travaux de rénovation énergétique et se conformer à la réglementation en matière de location de passoires énergétiques encadrée par le DPE.

Quels sont les travaux concernés par le doublement du déficit foncier ?

Seuls les travaux liés à la rénovation énergétique sont pris en charge. Pour venir à bout des logements qualifiés de « passoire énergétique », la loi Climat a acté l’interdiction progressive de louer des logements non suffisamment isolés.

Aussi, depuis août 2022, les bailleurs ne peuvent plus réviser le loyer de leurs logements classés F ou G. Les classes E, F ou G devront atteindre la performance A, B, C ou D au plus tard le 31 décembre 2025 sous conditions arrêtées par décret.

Chaque propriétaire a donc 3 ans pour réaliser ses travaux de rénovation. Pour être prises en compte, ces dépenses devront être réglées entre le 1er janvier 2023 et le 31 décembre 2025.

Un service d'accompagnement patrimonial à Lyon à vos côtés

Vous voulez en savoir plus sur le Déficit foncier ? Contactez un conseiller Excellis Patrimoine. Il vous guidera et amènera son expertise sur le sujet.

Découvrir d'autres sujets qui pourraient vous intéresser